L'enfer et le paradis

Un puissant guerrier, mille fois vainqueur de ses combats, arrive un soir devant une cabane. Il entre dans cette humble demeure, aperçoit une vieille femme qui chantonne, assise par terre. Il pose ses armes et son masque de guerrier sur un banc puis s'adresse à la vieille femme qui est là, occupée devant un baquet, à tirer les fils de soie de ses cocons de bombyx. "Es-tu la Grande Sage de la Soie ?..." lui demande-t-il, le visage dur et le regard droit. "Je dois savoir si l'enfer et le paradis existent..."

 

 

"Tant de gens ont été massacrés !" continue-t-il. "Pour eux, j'espère qu'il existe un paradis. J'en ai tués tellement ! Pour moi, je prie pour qu'il n'y ait pas d'enfer ! "

Le femme sage continue à chantonner et à tirer les fils de ses cocons de soie sans lever les yeux.
- Je t'en prie! Je dois savoir !! dit le guerrier sur un ton presque menaçant.

 

Alors la vieille femme tourne la tête, le regarde dans les yeux et lui dit :
- À quoi bon gâcher une sagesse pour le guerrier lâche et sans coeur que tu es ?
L'homme, piqué au vif, tire son épée du fourreau et plaque le fil de sa lame contre la gorge de la vieille femme :
- Que dis-tu là, veille femme ? lui crache-t-il à la figure.
Sans frémir, celle-ci lui répond :
- Qu'as-tu l'intention de faire avec ça ? Prouver que tu es un lâche en tuant une veille femme sans défense ?... Je n'ai jamais vu une telle faiblesse chez un guerrier !
L'homme, grimaçant de colère, lève son épée, les deux mains crispées sur le pommeau, et s'apprête à lui trancher le cou d'un seul geste.

 

La femme sage fait un geste de la main comme pour décrire ce qu'il se passe ici et maintenant, et lui dit :
- Ceci est l'enfer.
Le guerrier est saisi de stupeur. Puis les images des gens qu'il a assassinés repassent devant les yeux de sa mémoire... Il réalise qu'il est en train de créer l'enfer en ce moment même, par son orgueil et la violence qu'il engendre. 
Les yeux de la femme sont maintenant remplis de douceur et de bienveillance. L'homme la fixe toujours du regard. Doucement, son épée s'abaisse, ses bras retombent, son visage grimaçant devient un visage de douleur et de peine. Il commence à pleurer. 
- Ceci est le paradis, lui dit la femme sage.

 

Description de la scène dintroduction du film "The power of the heart" réalisé par Baptist de Pape.

 

 

 


Qu'en pensez-vous ?



Poster un commentaire








Vérification anti-spam 4 + 6 =




Copyright © 2012-2019 Mon deal avec l'Univers | Mentions légales | contact |
Voir aussi : www.constellationtarot.fr | Formation Posture Professionnelle | Formation Coaching Nantes