article

Le médecin guéri

"Il était une fois un médecin qui travaillait depuis de nombreuses années.

Il était connu dans sa ville pour être un bon docteur, attentif et d'une grande rigueur professionnelle. Depuis toujours, en début de consultation, il demandait à son patient de s'allonger sur la table d'auscultation et palpait ici un ventre, là un crâne, ou encore un genou ou une jambe douloureuse pour essayer de comprendre le problème. Puis il prescrivait une médecine adéquate pour que son patient guérisse. Il exerçait ainsi sereinement son métier, faisant à chaque fois un bon diagnostic.

Un beau matin, le premier patient de la journée entra dans le cabinet, lui serra la main tout en se plaignant de douleurs abdominales et s'installa sur la table. Le médecin commença à l'ausculter, et là, à peine toucha-t-il le ventre de son patient que le diagnostic lui apparut instantanément et avec une grande clarté.

Encore sous l'effet de la surprise, le médecin revint s'assoir derrière son bureau. Il rédigea rapidement l'ordonnance, la tendit à son patient d'un air troublé et le raccompagna prestement vers la sortie.

Puis il demanda à sa secrétaire d'annuler tous les autres rendez-vous de la journée et courut immédiatement chez son maître pour lui raconter ce qui venait de lui arriver et lui demander conseil.

Le maître écouta attentivement son disciple et quand celui-ci eût terminé son récit, il lui dit en souriant : " c'est très bien, c'est très bien ! Continue à faire pour le mieux ! " Content de lui, et certain d'être récompensé  de son bon travail par la Providence, le médecin repartit avec le sourire et reprit son activité dès le lendemain. 

En ville, on commença à parler de ce docteur si savant qui faisait un diagnostic instantané sur l'état de ses patients en posant simplement les mains sur eux. Le médecin quant à lui, continua à recevoir des gens comme il le faisait auparavant, toujours concentré et attentif. Et comme il était très efficace, ses consultations étaient devenues rapides, et au bout d'un mois il avait doublé sa clientèle. 

Un beau matin, la première patiente de la journée entra dans son cabinet. Et là, avant même de serrer la main de la jeune femme, le médecin eut instantanément la vision du diagnostic. Un simple regard avait suffit! Il prescrivit consciencieusement les médecines, tendit l'ordonnance à la patiente et aussitôt après, demanda à sa secrétaire d'annuler les autres rendez-vous de la journée.

Puis il se précipita chez son maître pour tout lui raconter. Celui-ci l'écouta avec sa bienveillance habituelle, et à la fin de son récit, il lui dit : "C'est très bien, c'est très bien ! Continue à faire pour le mieux ! "

Rassuré et content de lui, le médecin reprit son activité dès le lendemain matin. Sa notoriété grandissait chaque jour un peu plus, on parlait de ce docteur extraordinaire qui simplement par le regard, parvenait à dire de quel mal souffrait son patient. Grâce à la rapidité de son diagnostic, il recevait désormais en une seule journée autant de malades qu'il recevait autrefois en un mois. Il continua son activité sans rien changer, dans l'enthousiasme, la joie et toujours plus de satisfaction.

Il faisait son diagnostic en moins de temps qu'il ne fallait à son patient pour s'assoir. Sa réputation s'étendit toujours plus et quelques temps après, des centaines de personnes venaient chaque jour se présenter devant la porte de son cabinet.

Il devint le médecin miraculeux au diagnostic infaillible que tout le monde voulait rencontrer. Sa renommée dépassa les frontières et bientôt, ce furent des malades du monde entier qui vinrent jusqu'à lui pour connaître son diagnostic. 

Un beau matin, le premier patient de la journée entra dans le cabinet se plaignant de maux de tête. Le médecin l'accueillit comme à l'accoutumée... mais aucune vision ne s'imposa à lui. Il l'invita alors à s'allonger sur la table d'auscultation qu'il n'utilisait plus depuis longtemps, posa ses mains sur le crâne du patient, s'attendant à ce que le diagnostic lui apparaisse au contact de ses mains...... Mais là, toujours rien : aucune vision, aucune intuition, rien.

Le médecin devint tremblant et commença à imaginer le pire : pourquoi son don avait-il disparu tout d'un coup ? était-il puni ?... Les pensées les plus noires entraient dans son esprit. 

Extrêmement inquiet, il demanda à sa secrétaire d'annuler tous les rendez-vous de la journée et se précipita chez son maître. En arrivant, il fondit en larmes et se mit à expliquer qu'il avait perdu son don, qu'il n'était plus bon à rien et que Dieu l'avait sûrement puni pour son impertinence...

Le maître toujours souriant lui dit simplement : "C'est très bien, c'est très bien ! Simplement, maintenant tu n'as plus besoin de soigner des malades ! "

 

 

    

Qu'en pensez-vous ?

Ajouter, c'est soustraire dans l'autre sens - Publié par Jérémy le mercredi 20 novembre 2013 à 22h23
Oh et puis aussi, pourquoi "guérison", "réparation" ? Surtout qu'il semble que ce soit une maladie du type "il y a quelque chose en trop", plutôt que du type "il manque quelque chose". L'évolution vue comme un perpétuel lâché de poids ? Et je suppose qu'il y a des rechutes : le médecin ne va pas s'arrêter là. Et la nouvelle situation est essentiellement la même, sous un nouveau déguisement. Quelle est le nom générique de ce virus polymorphe, de cette sorte de grippe vitale ?...
Répondre
Poster un commentaire








Vérification anti-spam 2 + 5 =


Publié par Magali le jeudi 21 novembre 2013 à 11h54
"Maladie", "manque", "rechute", "virus polymorphe", "grippe vitale"… et si tu regardais l'autre versant de la montagne, là où il fait soleil ? Le médecin change de dimension et quitte l'ancienne forme de son métier. Et ce faisant, son influence (positive pour les gens malades) va se décupler via les étudiants qu'il va former :)
Répondre
Poster un commentaire








Vérification anti-spam 4 + 4 =


Publié par Magali le mercredi 20 novembre 2013 à 21h40
Lorsque l'on prend conscience de la part de réparation de notre métier, on peut accéder à une autre dimension de celui-ci. Dans l'exemple de ce médecin, on pourrait imaginer une suite : "Le médecin, guéri, devint un brillant professeur à l'université et enseigna le diagnostic à des milliers d'étudiants." D'ailleurs, saviez-vous que le métier de "diagnostiqueur" existe bel et bien dans nos hôpitaux? …
Répondre
Poster un commentaire








Vérification anti-spam 9 + 2 =


Retenez : celui qui peut, agit. Celui qui ne peut pas, enseigne. - Publié par Jérémy le mercredi 20 novembre 2013 à 22h11
Disait Bob dans Man and Superman, de G. B. Shaw, prix Nobel de littérature. Une variation serait alors "Celui qui doit, agit. Celui qui ne doit plus, enseigne" ? Mais un certain nombre de choses me taraudent, là-dedans. Que peut-il bien enseigner ? Dans le recit, c'est bien un don. Faut-il comprendre alors que cette première étape, en tant que médecin, consistait à aboutir ce don, et que la seconde étape [devint un bri...] est de tirer au clair "ce qui s'est passé" ? Et en troisième étape [et enseigna...], de le transmettre ?
Répondre
Poster un commentaire








Vérification anti-spam 5 + 6 =


Publié par Magali le jeudi 21 novembre 2013 à 11h46
C'est une hypothèse… Par contre, en écrivant : "celui qui doit" ou "ne doit plus", tu positionnes le médecin en tant qu'objet et non en tant que sujet. Il reste libre, il n'a juste plus besoin de soigner des malades pour guérir la partie souffrante de lui-même.
Répondre
Poster un commentaire








Vérification anti-spam 4 + 3 =


Le type, il arrive avec une tenaille... - Publié par Jérémy le lundi 18 novembre 2013 à 21h05
Non, sans citer Devos, ... Mais est-ce à dire que lorsqu'on a enfoncé le dernier clou, le marteau disparaît ?...
Répondre
Poster un commentaire








Vérification anti-spam 4 + 9 =


Publié par Frédéric le lundi 18 novembre 2013 à 21h26
Oui, et nous pouvons dire aussi que quand on a plus de marteau c'est que l'on à plus besoin de taper
Répondre
Poster un commentaire








Vérification anti-spam 1 + 9 =




Poster un commentaire








Vérification anti-spam 8 + 3 =




Copyright © 2012-2018 Mon deal avec l'Univers | Mentions légales | contact |
Voir aussi : www.constellationtarot.fr | Formation Posture Professionnelle | Formation Coaching Nantes